Offre Formations Ateliers Conférences 2018

Formations Ateliers Conférences : Depuis 2013, Jean Godebski a entrepris un travail de recherche et de vulgarisation sur différents thèmes psychanalytiques. Après deux livres techniques publiés chez L’Harmattan, de nombreuses conférences de vulgarisation à Nîmes et des ateliers à Montpellier, il propose de développer ces activités :
Formation en travaux dirigés 
(4 x 2 heures) pour des étudiants en licence ou master de psychologie clinique ou de psychanalyse, en formations ou Diplôme Universitaire de psychothérapeute ;
Formation en ateliers 
(3 x 3 heures) pour des séminaires professionnels ou amateurs de psychanalyse ;
– Enfin des conférences ou cycle de conférences tout public (1h30 à 2h)…

Contactez moi afin d’établir ensemble un devis : contact@psy-nimes.fr

FORMATIONS EN TRAVAUX DIRIGES

« La Psychanalyse aujourd’hui : un processus de création ? » (4 x 2 heures)
Reprenant des thèmes abordés dans mon ouvrage «  Le tout dernier enseignement de Lacan, un renouvellement de la clinique ? » (L’Harmattan 2015), cette formation de 4 x 2 heures s’adressent à des étudiants, à des chercheurs, des passionnés de psychanalyse freudienne ou lacanienne. Explicitant les notions les plus essentielles du « tout dernier Lacan », cette formation est un outil indispensable pour comprendre le renouveau de la psychanalyse et son ouverture au monde actuel.

Psychanalyse aujourd'hui cycle de conferences jean godebski nimes PsyKF Affiche
1) – Il n’y a pas de rapport sexuel ! Comment composer avec ce qui manque ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Pourquoi est-ce à la base de la psychanalyse freudienne et lacanienne ? Comment entendre le « Roc de Castration » les rapports des symptômes et de la jouissance, du manque et du désir…

2) – De la fonction paternelle à la jouissance : Peut-on se passer de l’interdit ? Sans père et sans repère ? De la forclusion du Nom du Père à la père-version et au complexe d’Œdipe revue par Lacan (l’enfant entre la mère et la femme !). L’autorité du père est -elle manquante quand les symptômes remplacent les Noms du Père et que la forclusion généralisée ?

3) – R.S.I. : On délire tous ! De la fonction paternelle au Nom du Père, des Noms du Père aux Signifiants Maitres, de la clinique Boroméenne (R.S.I.) à l’abandon du nœud borroméen… Le tout dernier Lacan imagine une clinique continuiste où la suppléance est généralisée, où chacun doit savoir y faire avec son Sinthome.

4) – Sens et pratique d’une psychanalyse aujourd’hui ? Comment la psychanalyse peut être un processus de création ? Pratiques et mécanismes de la psychanalyse… D’un inconscient structuré comme un langage à une clinique du réel, comment la psychanalyse devient une façon de répondre à son destin, éthique de liberté un processus même de création.

FORMATIONS EN ATELIERS

« La mère suffisamment bonne…Mais pas trop ?! » (3 x 3 heures)
En petit comité (pas plus de 30 personnes), lors de cette formation en trois réunions de trois heures, nous débattons ensemble d’un concept majeur de la psychanalyse « La relation d’objet » soit la place de la relation maternelle dans le développement psychique de tout être parlant… Diantre !

1) – La mère suffisamment bonne…
Définir la fonction maternelle (Un nourrisson ça n’existe pas ! La mère crée le désir… Processus de défusion) et comprendre les tenants de la « relation d’objet » (M. Klein, D. Winnicott, J. Bowlby) qui placent la relation mère-nourrisson (le comportement maternel ?) au premier plan de la construction psychique de l’enfant. Puis effectuer nous aussi, ce « retour à Freud » (Lacan) qui remet les causes structurelles (Stades oral, anal et génital ; Psychose, perversion et névrose ; Complexe d’Œdipe et de castration ; Loi du langage ; Transgénérationnel…) au cœur de la construction psychique de tout être parlant. Enfin, reconnaître cette pulsion de mort définie par Freud dans « Malaise dans la civilisation » et son destin différencié selon la fille ou le garçon…

La mère suffisamment bonne... Un atelier psy de J. Godebski psychanalyste psychothérapeute à Nîmes
La mère suffisamment bonne… Un atelier de J. Godebski

2) – La relation mère fille, un ravage ?
Cet atelier s’intéresse aux filles, à ce ravage (Lacan) structurel… Celui là même que les mères ensuite répètent, véhiculent, transmettent. Montrer les fondements de cette catastrophe (Freud) et le destin de cette « hainamoration » des filles envers leurs mères… Par delà le ravage (faille narcissique) et l’Œdipe féminin, nous faisons l’hypothèse que cette haine primordiale, refoulée envers les femmes prend naissance dans cette pulsion du nourrisson… Cette pulsion de mort décrite par Freud qui fonde le destin tragique de l’humanité… Qui nous fonde tous… Fichtre !

Le Ravage ? Atelier de Jean Godebski Psychanalyste à Nimes
Le Ravage ? Un atelier de J. Godebski

3) – Mère fils, une relation impensable ?
La non-séparation du fils à sa mère marque la folie (schizophrénie). Pourtant, cette relation reste tabou : Pas d’inceste mère fils ! Pas de réflexion ! Sinon par la fonction paternelle, ce tiers qui les sépare.  Cette relation d’une mère à son fils, impensable et impensée, n’est-elle pas la cause de l’agressivité des hommes envers les femmes, envers la différence, envers l’Autre ? Au delà de l’ambivalence hystérique (« J’aime et je déteste ma mère ! ») et du clivage obsessionnelle (« J’aime ma mère, je déteste les femmes, les autres »), j’étaye l’hypothèse que l’alliance des mères à leurs fils dans les sociétés traditionnelles maintient l’oppression des femmes … Peste !

jean-godebski-psy-nimes-conférence-séparation-mere-fils
Mère fils, une relation impensable ? Un atelier de J. Godebski

CONFÉRENCES

Les conférences sont une tentative de vulgarisation des concepts psychanalytiques. Elles s’adressent donc à toutes personnes que le thème intéresse (la structure abandonnique, les relations à la mère, la psychanalyse aujourd’hui…). Dans un espace suffisamment grand (jauge entre 50 et 300 personnes) et sonorisé, elles sont en général payantes (de 5 à 15€). Ouvertes aux questions des participants elles durent entre une heure et demie et deux heures.

« Passions et solitudes, deux symptômes de la structure abandonnique ? »

Aujourd’hui les trois grandes structures Psychoses, Névroses et Perversions s’estompent au profit d’une clinique continuististe… Des travaux sur les états limites (Borderline) à la reconnaissance d’une psychose ordinaire (Jacques Alain Miller), nous pouvons imaginer une multitude de structure psychique.
« Ma » structure abandonnique se situe dans les névroses (entrée dans le complexe d’Œdipe). Elle concerne des personnes ayant subi un traumatisme d’abandon dans leur enfance et n’ayant pu – chat échaudé craint l’eau froide – accepter la castration, c’est à dire que l’Autre (notre conjoint, âme sœur, moitié d’orange…) ne puisse nous combler ! De passions impossibles en ruptures fracassantes, leurs destins est en général solitaire… « Seul peut être mais peinard » ! Comprendre la notion de structure, ses traumas et ses symptômes (ce qui se répète toujours), et quel travail est possible pour « savoir y faire avec sa jouissance »… Tels sont les enjeux de cette conférence.

Passions et Solitude Conférence psy de Jean Godesbki psychanalyste
La structure abandonnique, une conférence de J. Godesbki


CYCLES DE CONFÉRENCES

Bien sûr les formations sont reprises en conférences par cycles en général hebdomadaires.

« La psychanalyse aujourd’hui ? »
Cycle de quatre conférences d’une heure et demi.

Cycle de 4 conférences La psychanalyse aujourd'hui de Jean Godebski psychanalyste
Cycle de 4 conférences de Jean Godebski

« La mère suffisamment bonne… mais pas trop ?! »
Cycle de trois conférences d’une heure et demi à deux heures.

Conférences psy de Jean Godebski psychanalyste
Cycles de trois conférences de Jean Godebski

FUTURE CONFÉRENCE
 « La psychanalyse, une éthique de la liberté » En préparation

Contactez moi afin d’établir ensemble un devis : contact@psy-nimes.fr

Des vidéos prises sur le vif des ateliers et conférences sont disponibles sur ma chaîne :  Jean Godebski – You Tube