Perversion, Amour, Liberté et Culpabilité… PSYKF à Vauvert

Vendredi 22 Octobre 2021 à 20h00 “Griot sur Canapé” performance poétique et lacanienne avec Jean Godebeski et Christian Clapier
+ farce théâtrale avec Guilhem Visseq et Christian Clapier.

Christian Clapier dit le Griot bleu, poète populaire, et Jean Godebski, psychanalyste, proposent un PsyKf poétique : “Griot sur Canapé”. Nous associons nos mots, maux et regards sur la Perversion (déni du manque),  l’Amour (combler le manque), la Liberté  (faire avec le manque) …  avec sa culpabilité.

Salle Jean Jaurès, Place des Halles ou Place du Docteur Arnoux.
Vauvert. Durée : 45 mn + 15ms. PAF: 5€

Dans Malaise dans la civilisation, Freud décrit le premier ressenti qui terrifie tout nourrisson : Un profond sentiment de haine !
Face à ce sein qui tarde, ce biberon qui ne vient pas alors qu’il pleure… de plus en plus fort, de plus en plus longtemps… Le nourrisson qui se vit comme partie du corps de sa mère, croit qu’elle ne veut plus le nourrir… Pourquoi ma mère me rejette ? Pourquoi me laisse-t-elle mourir ? Cet mère là, contre moi… Je le déteste.

Face à cette castration avant l’heure : Je ne suis pas avec ma mère… Je suis tout seul… Plusieurs mécanismes de défense possibles : La schizophrénie « Ce n’est pas vrai, nous sommes toujours Un » ; La paranoïa « Ce n’est pas vrai, ce sont les autres qui complotent contre nous » ; La mélancolie  « Ce n’est pas vrai, sinon c’est foutu ! »
La Perversion « C’est vrai, mais… elle est peut toujours être avec moi … avec un objet par exemple, un doudou»>
Enfin la névrose « C’est vrai… Mais c’est de ma faute… C’est moi qui l’ai trahie… Si je change, elle n’aura plus de raison de m’abandonner »

Ainsi ce n’est pas en premier lieu Dieu, la société ou nos parents qui m’ont jugé pécheur, mauvais… En tant que Névrosé, je suis coupable de structure, moyen le plus efficace pour survivre, effacer, refouler cette insécurité d’être un enfant tout seul.
Je suis cette personne haïssable qui a été abandonnée, et qui porte ce traumatisme de séparation.
Mais ce bon à rien je l’enfouie au plus profond, je l’oublie ou le projette à l’extérieur… Le coupable ce n’est pas moi malepeste.

Des vidéos prises sur le vif des ateliers et conférences sont disponibles sur la chaîne :  Jean Godebski – You Tube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.