Structure abandonnique… Un fantasme ?

« Structure abandonnique… Un fantasme ? » est la deuxième partie de la conférence « Passions et solitude, deux symptômes d’une structure abandonnique ? » après « Un abandonnique… Corbleu ! »… Où j’affirme, au-delà de mes sources et schéma, que cette structure est un fantasme… Mais aussi de quoi ce fantasme se nourrit… Saperlotte !

Fantasme-structure-abandonnique-conference-godebski-psy-nimes
Magritte L’homme au chapeau

Dans son tout dernier enseignement (1975/1981), Jacques Lacan en vient à une clinique continuiste… Sans renier toutefois l’existence des trois grandes structures freudiennes comme schéma de défense face au Réel, au non sens, au vide… La Psychose (rien ne manque !), la Perversion (déni du manque… Ca peut ne pas manquer (par exemple avec un objet fétiche)) et la Névrose (comment combler le manque ?). J’imagine une clinique continuiste comme une succession de petites structures qui recouvre, s’insère dans les trois familles… Ainsi la « psychose ordinaire » de Jacques-Alain Miller (entre psychose et névrose), ainsi ma structure abandonnique (structure névrose, symptômes abandonniques) à la frontière, coté névrose, avec la structure perverse… Diantre !

« Ma » structure abandonnique se situe au tout début du complexe d’Œdipe qui marque l’entrée dans la névrose (apparition d’un tiers (par exemple le père !) qui marque le couple mère enfant comme manquant). Venant d’un trauma d’abandon, cette structure reste « bloquée » sur le mécanisme de la passion (passion que l’on retrouve bien souvent entre une mère et son enfant de 3/4 ans)… C’est à dire sur le refus de la castration, de ce manque structurel… Que l’on peut résumé ainsi : Si je n’avais pas été abandonné (par ma mère ou mon père), je serais comblé… Sapristi !

Évidemment cette conférence est un fantasme ! En reprenant le Soutra (ou sûtra) du Diamant cher au Bouddhiques, je pourrais écrire « Les abandonniques ne sont pas les abandonniques… C’est pourquoi je les nomme les abandonniques »… Peste !

Évidemment cette structure est un fantasme ! Croire qu’il y a un trauma type qui donne une structure type… Avec ses conséquences, ses façons de faire et d’agir… Non ! Chaque être parlant est singulier et personne n’entre dans une case, un schéma déjà imaginé… Fichtre ! Par contre ce schéma, cette structure peut nous faire comprendre des mécanismes psychiques, une certaine logique… Une façon de se défendre que l’on peut retrouver, plus ou moins, chez certaines personnes ayant un traumatisme lié à l’abandon.

N’oublions pas non plus, que les structures psychiques s’accompagnent de traits… Par exemple une structure névrotique obsessionnel avec des traits pervers ou paranoïaques. Ne nous laissons pas happer par le structuralisme, ne réduisons pas le psychisme de chaque être parlant à une structure, aussi fine soit -elle… Mais comprenons plutôt des mécanismes que nous pouvons retrouver chez certains, certains abandonniques par exemple… Vertuchou !

Passion-solitude-abandonnique-fantasme-conférence-godebski-psy-nimes
Les Abandonniques… Conférence avril 2018

Dans ma troisième partie, « Abandonniques… Mais pas trop ! » de la conférence « Passions et solitude… » je rentrerai dans le vif du sujet, et tenterai une première description de ce fantasme… Une structure abandonnique… Bigre !

Des vidéos prises sur le vif des ateliers et conférences sont disponibles sur la chaîne :  Jean Godebski – You Tube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *