Le Conteur Bleu : Bonne Mère

A l’occasion de la conférence « La mère suffisamment bonne… »  au Petit Théâtre de la Placette à Nîmes le 11 janvier 2018, le Conteur Bleu, poète et auteur du recueil « A chacun son festin » (2016), nous a fait l’amitié d’écrire un poème… Et de le lire en introduction de nos propos parfois plus arides…  Qu’il en soit ici remercié… Mazette !

Conteur_Bleu_Conférence_psy_ Jean_Godebski_ Mère_suffisamment_bonne-Nimes
Le Conteur Bleu

Bonne Mère

Femelle somptueuse aux tentations fécondes,
Dans les chemins obscurs où les mâles te sondent,
A la source, tu roules en tourbillon de feux,
Jaillissante et radieuse, et nectar capiteux. Continuer la lecture de « Le Conteur Bleu : Bonne Mère »

La Pulsion de mort… Diantre !

Nous conclurons enfin cette première conférence « La mère suffisamment bonne… » en évoquant la Pulsion de Mort décrite par Freud dans « Malaise dans la Civilisation »… Destin de la Pulsion de mort qui va fort nous occuper dans les deux prochaines conférences « Mère filles, un ravage ? » et « Mère fils, l’impensable ! ».

C‘est en 1920 dans « Au-delà du principe de plaisir » que Freud reprend la théorisation de deux groupes de pulsions duales intriquées : Les pulsions de vie définies rapidement comme sexuelles et d’auto-conservations, Freud les rattache à Éros (dieu de l’Amour dans la mythologie grecque) et les décrit comme force vitale ; Les pulsions de mort rattachées à Thanatos (personnification de la mort) et soumises au principe du Nirvana (baisse ou arrêt des tensions !) qui poursuivent des buts opposées aux pulsions de vie. Il ne faut pas les appréhender en termes de bien et de mal, mais plutôt comme complémentaires (comme en voiture l’accélérateur et le frein par exemple) … Théorie séduisante mais difficile à mettre en pratique tant la frontière est parfois floue entre les deux pôles… Sapristi.

pulsion-de-mort-conférence-godebski-psychanalyste-mère-suffisamment-nimes
La Guerre Marcel Gromaire

Continuer la lecture de « La Pulsion de mort… Diantre ! »

Le Transgénérationnel ?

Après « La fonction maternelle », « La relation mère enfant ou relation d’objet », « La relation mère enfant… Retour à Freud » et « Les apports de Jacques Lacan », « Le transgénérationnel ? » est la cinquième partie de « La mère suffisamment bonne… » première conférence du cycle « La mère suffisamment bonne… Mais pas trop ?! ». Après avoir défini la fonction maternelle, décrit la position centrale où l’ont placée les post-freudiens, fait notre « Retour à Freud » pour revenir aux structures du développement psychique, approfondies par les « Apports de Jacques Lacan »  (notamment du « tout dernier Lacan » : clinique continuiste et Borroméenne, « Forclusion du Nom du Père » et Signifiants Maîtres, langage et jouissance), nous réconcilierons peut-être les tenants de la relation d’objet et les « structuralistes » purs et durs (sic !) par un concept moderne et novateur (re-sic !) : le transgénérationnel… Pardieu !

transgénérationnel-conférence-godebski-psychanalyste-mère-suffisamment-bonne-nimes
Transgénérationnel Sculpture bois

Continuer la lecture de « Le Transgénérationnel ? »

Apports de Jacques Lacan

Après « La fonction maternelle », « La relation mère enfant ou relation d’objet », « La relation mère enfant… Retour à Freud », « Les apports de Jacques Lacan » est la quatrième partie de « La mère suffisamment bonne… » première conférence du cycle « La mère suffisamment bonne… Mais pas trop ?! » qui comprend aussi « La relation mère fille, un ravage ? » et « Mère fils, une relation impensable ».

Après avoir défini la fonction maternelle, décrit la position centrale où l’ont placée les post-freudiens (Mélanie Klein, Donald Winnicott, John Bowlby…), fait notre « Retour à Freud » pour revenir aux structures du développement psychique, nous abordons ici notre « Psychanalyse Freudienne » avec les apports de Jacques Lacan (et notamment du « tout dernier Lacan ») : la clinique continuiste, la clinique Borroméenne, la fonction paternelle et le complexe d’Œdipe , de la célèbre « Forclusion du Nom du Père » aux Signifiants Maîtres, du rôle du langage entre trauma et jouissance… Bigre !

jacques-lacan-conférence-jean-godebski-psychanalyste-nimes
Jacques Lacan

Continuer la lecture de « Apports de Jacques Lacan »

La relation mère enfant… Retour à Freud

Après « La fonction maternelle » et « La relation mère enfant ou relation d’objet », « La relation mère enfant… Retour à Freud » est la troisième partie de « La mère suffisament bonne… » première conférence du cycle « La mère suffisamment bonne… Mais pas trop ?! » qui comprend aussi « La relation mère fille, un ravage ? » et « Mère fils, une relation impensable ».

Après avoir défini la fonction maternelle puis vu la position centrale où l’ont placée les post-freudiens (Mélanie Klein, Donald Winnicott, John Bowlby…), nous allons maintenant, avec Lacan, faire notre « Retour à Freud » et revenir à la structure du développement psychique de tout être parlant. C’est à dire que nous allons nous centrer non plus sur la relation mère enfant, mais sur ses soubassements inconscients… Morbleu !

mère-suffisamment-bonne-jean-godebski-conference-psy-retour-a-freud-nimes
Madone Sixtine de Raphaël

Continuer la lecture de « La relation mère enfant… Retour à Freud »

La relation mère enfant ou relation d’objet ?

Après « La fonction maternelle ? », « La relation mère enfant ou relation d’objet ? » est la deuxième partie de « La mère suffisamment bonne… », première conférence du cycle « La mère suffisamment bonne… mais pas trop? » qui comprend aussi « La relation mère fille un ravage ? » et « Mère fils, une relation impensable ?! ».

Après Freud, les « post freudiens » ont placé la relation d’objet, relation de la mère à son enfant, au centre de la psychanalyse comme le processus structurant le développement de la psyché humaine !

Continuer la lecture de « La relation mère enfant ou relation d’objet ? »

La Fonction Maternelle ?

La Fonction Maternelle ?
Première partie de la conférence « La mère suffisamment bonne… » 

La fonction maternelle ? Première partie de « La mère suffisamment bonne… », première conférence du cycle « La mère suffisamment bonne… Mais pas trop !? » qui comprend aussi « La relation mère fille un ravage ? » et « Mère fils la relation impensable ! ». Son titre est la traduction du concept de Winnicott «The goodenough mother  ». Cette expression fait le bonheur de toute la littérature « pour les mères »… Prétexte à montrer comment elles doivent s’y prendre avec leurs enfants !! Très en vogue en psychologie comportementale, nous en verrons les critiques… Et tenterons d’approfondir notre compréhension de la relation mère enfant… Fichtre !

La psychanalyse analyse toujours la fonction paternelle (Freud) qui devient Nom du Père pour Lacan : fonction de tiers, porteur de la loi, père-version… Mais quid de la fonction maternelle ? Est-ce que ça existe ?

Conférence psy jean godebski psychanalyste fonction maternelle
G. Klimt Mère et enfants
Continuer la lecture de « La Fonction Maternelle ? »

Psychothérapie et Psychanalyse ?

Psychothérapie individuelle d’adulte ou d’adolescent, thérapie familiale, de couples, dessins d’enfant ou analyse des pratiques professionnelles… Différentes thérapies brèves ou analytiques sont employées selon la demande et les besoins.
Une psychothérapie sera plus ponctuelle (quelques séances) pour aborder et dépasser des difficultés repérées. Elle se déroule en face à face avec une présence et une interaction du psychothérapeute plus marquées.

Janus, dieu des passages, des commencements et du temps
Continuer la lecture de « Psychothérapie et Psychanalyse ? »

Les nymphéas de Claude Monet

Les nymphéas de Claude Monet (à voir et à revoir à L’Orangerie à Paris) sont l’image même des trois dimensions de la clinique Borroméenne de Jacques Lacan… Une image impossible bien sûr puisque le Réel, par définition, n’a pas d’image !
Claude Monet peint la surface de l’eau (qui peut représenter, imager le symbolique, c’est-à-dire le philtre des mots…) au travers de laquelle nous percevons le fond de l’étang (le Réel recouvert bien sûr par le symbolique, c’est-à-dire le monde recouvert par les mots…) mais cette surface reflète aussi le ciel (l’Imaginaire). Évidemment ces trois plans, trois dimensions, ne sont pas étagés (en bas, en haut et au milieu) mais au contraire inextricablement mêlés… Avec de multiples raccords, trous, fusions…

Les Nymphéas
Les nymphéas – Claude Monet Continuer la lecture de « Les nymphéas de Claude Monet »

La jouissance

Un traumatisme c’est ce que nous répétons sans cesse (Le langage par exemple est un traumatisme. Nous parlons sans cesse ! Pourquoi ?). Pourquoi répétons-nous les mêmes échecs, les mêmes histoires bancales, les mêmes maux… Parce que cela nous fait jouir ! Il faut entendre jouir ici, en psychanalyse, en positif comme en négatif : ce qui nous impacte, ce qui, pour nous, est important, nous fait vibrer (un chagrin d’amour en est l’exemple type). Nous répétons sans cesse car notre inconscient choisit la jouissance même douloureuse (même mortelle !) : tout plutôt que le vide, le « ça n’a aucun sens », le trou du Réel.

lacan-lexique2geraldine-geroges colagene
© Géraldine Georges/ Colagene pour Philosophie Magazine Continuer la lecture de « La jouissance »